Three Poems By Rene DepestreTrois poèmes de René Depestre

Rene_Depestre


Le poète

(Imité d’Emily Dickinson)

Pour faire un poète
il faut un homme et une femme
une femme et un homme
et puis un flamboyant en fleur
mais le flamboyant peut suffire
si l’homme et la femme tardent trop
a fêter le prodige du sang.

 

Le dernier degré de l’exil

Haitien errant je déchire
les larmes aux yeux ma carte
d’éternel resident temporaire.
De nouveau, d’ouest en est,
à petits pas de chien fidèle
ma vie essaye de rattraper
ses racines de poète assiégé.
Voyageur aux bagages remplis
de tendresse et de dérision
je vais manger la fleur bleue
le lotus qui change le pays natal
en un simple consigne d’aéroport.
Dans mon Ithaque des tropiques
Penelope n’attend plus mes globules rouges:
chaque soir avec son corps elle refait
le joyeux travail du soir précedant.

 

Une conscience en fleur pour autrui

Ma joie est de savoir que tu es moi
et que moi je suis fortement toi.
Tu sais que ton froid dessèche mes os
et que mon chaud vivifie tes veines.
Ma peur fait trembler tes yeux
et ta faim fait pâlir ma bouche.
Sans ta force d’être un feu libre
ma conscience serait plus seule
que la terre morte d’un desert.
Ma vie offre des clefs emerveillées
à la perception de ta propre essence.
Lorsque tu veilles sur ma liberté
tu donnes un ciel et des ailes
au movement de mon espérance.
Mon desir d’être heureux, s’il cessait
un instant de compter avec le tien
tomberait aussitot en poussière.
Quand tu saignes au couteau de mon identité
nos consciences vont ensemble a l’abattoir.

 

English | French

René Depestre est un grand poète et romancier qui provient de Jacmel, Haïti. Il publia son premier receuil, Étincelles, quand il n’avait que 19 ans. Pendant le régime Duvalieriste, il fut contraint à l’exil à Cuba, où il vécut pendant de nombreuses années et fut devenu l’un des fondateurs de la Casa de las Americas. Il habite couremment en France. Son oeuvre est traduit en plusieurs langues et a reçu de nombreux honneurs, y compris le Prix Renaudot 1988 pour son roman Hadriana dans tous mes rêves, le Prix Guillevic 2006 pour ses œuvres poétiques, et le Grand Prix de Literature 2016 de la Société des Gens de Lettres (SGDL) pour la totalité de ses œuvres. Depestre vient de publier un roman en 2016: Popa Singer (Editions Zulma). Le poème ci-dessus provient du receuil En Etat de Poésie (Les Editeurs Réunis Francais, Paris, 1980).

 


Le poète

(Imité d’Emily Dickinson)

Pour faire un poète
il faut un homme et une femme
une femme et un homme
et puis un flamboyant en fleur
mais le flamboyant peut suffire
si l’homme et la femme tardent trop
a fêter le prodige du sang.

 

Le dernier degré de l’exil

Haitien errant je déchire
les larmes aux yeux ma carte
d’éternel resident temporaire.
De nouveau, d’ouest en est,
à petits pas de chien fidèle
ma vie essaye de rattraper
ses racines de poète assiégé.
Voyageur aux bagages remplis
de tendresse et de dérision
je vais manger la fleur bleue
le lotus qui change le pays natal
en un simple consigne d’aéroport.
Dans mon Ithaque des tropiques
Penelope n’attend plus mes globules rouges:
chaque soir avec son corps elle refait
le joyeux travail du soir précedant.

 

Une conscience en fleur pour autrui

Ma joie est de savoir que tu es moi
et que moi je suis fortement toi.
Tu sais que ton froid dessèche mes os
et que mon chaud vivifie tes veines.
Ma peur fait trembler tes yeux
et ta faim fait pâlir ma bouche.
Sans ta force d’être un feu libre
ma conscience serait plus seule
que la terre morte d’un desert.
Ma vie offre des clefs emerveillées
à la perception de ta propre essence.
Lorsque tu veilles sur ma liberté
tu donnes un ciel et des ailes
au movement de mon espérance.
Mon desir d’être heureux, s’il cessait
un instant de compter avec le tien
tomberait aussitot en poussière.
Quand tu saignes au couteau de mon identité
nos consciences vont ensemble a l’abattoir.

 

anglais | français

René Depestre est un grand poète et romancier qui provient de Jacmel, Haïti. Il publia son premier receuil, Étincelles, quand il n’avait que 19 ans. Pendant le régime Duvalieriste, il fut contraint à l’exil à Cuba, où il vécut pendant de nombreuses années et fut devenu l’un des fondateurs de la Casa de las Americas. Il habite couremment en France. Son oeuvre est traduit en plusieurs langues et a reçu de nombreux honneurs, y compris le Prix Renaudot 1988 pour son roman Hadriana dans tous mes rêves, le Prix Guillevic 2006 pour ses œuvres poétiques, et le Grand Prix de Literature 2016 de la Société des Gens de Lettres (SGDL) pour la totalité de ses œuvres. Depestre vient de publier un roman en 2016: Popa Singer (Editions Zulma). Le poème ci-dessus provient du receuil En Etat de Poésie (Les Editeurs Réunis Francais, Paris, 1980).

Dady Chery

About Dady Chery

Dr. Dady Chery is a Haitian-born journalist, playwright, essayist, and poet. She is the author of "We Have Dared to Be Free: Haiti's Struggle Against Occupation." Her broad interests encompass science, culture, and human rights. She writes extensively about Haiti and world issues such as climate change and social justice. Her many contributions to Haitian news include the first proposal that Haiti’s cholera had been imported by the UN, and the first story describing Haiti’s mineral wealth.

Leave a Reply