Haitian Senate Suspects Counterfeiting Operation for Executive Branch L’exécutif aurait son propre réseau de faussaires, soupçonne une commission sénatoriale d’enquête

Venice_masks_b

 

The executive would have its own network of forgers, suspects a Senate investigative committee

By Staff (rh gp)
AlterPresse

English | French

Translated from the French by Dady Chery for Haiti Chery

Port-au-Prince, Haiti – The Senate committee charged with investigating the nationality of government members says it suspects the existence of a counterfeiting operation in the service of the executive.

In an interview with AlterPresse, Committee Chairman Senator Moise Jean Charles says he suspects that there exists in the country “a network of forgers and wrongdoers” dedicated to Martelly.

This statement follows the announcement that the Committee discovered that several apparently genuine Haitian passports were submitted to them by government officials who hold a foreign nationality.

Moise Jean Charles added that the Haitian National Police should work to

“dismantle all the networks that provide these fake passports.”

He said that the committee will take whatever time it needs before making public the report of its work. The report had been expected on March 29.

The committee also informed AlterPresse that a letter has been sent to President Martelly requesting that he updates his file.

“Yesterday we sent a letter to President Martelly in which we asked him to clarify certain aspects of his file,”

informed Senator Moise Jean Charles.

However, the president’s spokesman Lucien Jura indicated, during a brief interview with AlterPresse, that

“we have not yet received a letter from the committee.”

Mystery still hangs over the passport that Martelly used for his travel abroad during the 2010 to 2011 election campaign. According to one of the former singer’s passports, he would have made 21 trips to countries that did not affix any seal of entry.

Another of the President’s passports is dated 1981 to 1991, although a Haitian passport is valid for only 5 years.

Furthermore, on March 28 MP Arnel Belizaire presented a dossier of about one thousand pages with evidence that the head of state has made use of “forgery,” and at least one [other] member of the government holds a foreign nationality .

On an another note: the committee studying the ratification of prime minister nominee Laurent Lamothe is waiting for the report on the nationality of members of the [proposed] government to move forward.

 

Sources: AlterPresse (French) | Haiti Chery (English)

Related:
Haiti’s Secretaries of State Not Haitian, Including One Implicated In Dismissal of Mayors

 

L’exécutif aurait son propre réseau de faussaires, soupçonne une commission sénatoriale d’enquête

Par le personnel (rh gp)
AlterPresse

anglais | français

Port-au-Prince, Haiti — La commission sénatoriale chargée d’enquêter sur la nationalité des membres du gouvernement dit soupçonner l’existence d’un réseau de faussaires au service de l’exécutif.

Le président de la commission, le sénateur Moïse Jean Charles, affirme, dans une interview accordée à AlterPresse, soupçonner l’existence dans le pays « d’un réseau de faussaires et de malfaiteurs » dévoué à Martelly.

Cette déclaration arrive suite à l’annonce, selon laquelle, la commission a découvert que des membres du gouvernement ayant soumis des passeports haïtiens apparemment corrects jouiraient d’une nationalité étrangère.

La police nationale devrait s’atteler à « démanteler tous les réseaux qui fournissent ces faux passeports », ajoute Moïse Jean Charles.

Moise Jean Charles déclare que la commission prendra le temps qu’il faut avant de présenter son rapport de travail. Ce rapport avait été annoncé pour le 29 mars.

La commission informe également à AlterPresse qu’une lettre est adressée au président Michel Martelly pour qu’il fasse le point sur son dossier.

« Hier nous avons adressé une lettre au président Martelly à travers laquelle nous lui demandons d’élucider certains aspects de son dossier », informe le sénateur Moise Jean Charles.

Toutefois, le porte parole de la présidence, Lucien Jura, a fait savoir, au cours d’une courte interview à AlterPresse que « nous n’avons pas encore reçu de lettre de la commission ».

Le mystère plane encore sur le passeport que Michel Martelly a utilisé au cours de ses voyages à l’étranger lors de la campagne électorale en 2010 et 2011. L’un des passeports de l’ancien chanteur indique que ce dernier aurait effectué 21 sorties vers des pays qui n’y ont apposé aucun sceau d’entrée.

Un autre passeport du président est daté de 1981 à 1991 tandis qu’un passeport haïtien n’est valable que pour 5 ans.

Par ailleurs, le député Arnel Bélizaire a remis le 28 mars 2012 un dossier d’environ mille pages qui fournirait des preuves que le chef de l’État aurait fait “usage de faux” et au moins un membre de son gouvernement serait de nationalité étrangère.

Sur un autre plan, la commission qui étudie le dossier de ratification du premier ministre désigné Laurent Lamothe attend le rapport sur la nationalité des membres du gouvernement pour avancer.

 

Origine: AlterPresse

 Lire aussi:
Plusieurs secrétaires d’Etat ne sont pas Haïtiens, y compris celui accusé du licensement des maires

Leave a Reply